Château de Caillères (Propriété privée)

Château de Caillères (Propriété privée)

Le château de Caillères était autrefois le siège de la seigneurie de Clérac.

Située dans une zone arborée, cette demeure est représentative des « hôtels nobles » élevés dans la campagne saintongeaise dans la seconde moitié du XVe siècle après le départ des anglais. Le logis pour le maître est situé en fond de cour et se compose d’un bâtiment flanqué d’une tour d’escalier ronde. Le corps de logis possède de hautes lucarnes à pignon, dotées de pinacles du XVII et XVIIIe siècles. L’ensemble des bâtiments est couvert d’ardoise. A côté du château, fut créé sous l’Ancien Régime un étang artificiel pour alimenter les douves (aujourd’hui comblées) et servir de vivier.

Cet hôtel noble de Clérac est mentionné lors d’une transaction du 20 février 1478, par laquelle le seigneur Hardouin de Maillé et sa femme Marguerite de la Rochefoucauld, dame de Montguyon délaissaient à Bertrand Ardillon et à son épouse, Jeanne Giraud la demeure ainsi que le fief, l’hôtel de Taillan et la forteresse d’Aurignac. Bertrand Ardillon n’ayant pas eu de descendant direct, les propriétés de Clérac et du Taillan passèrent aux mains d’une des nièces de son épouse, Pérette de Fart mariée le 14 mai 1492 à Jean de Callières, écuyer, seigneur de La Rivière près de La Rochefoucauld en Charente.

Vers 1623, son arrière petit-fils, Jacques de Callières entreprit des travaux dans le château. Puis Charles Raphaël, seigneur de Clérac épousa en 1721 Catherine de Bonneiru (dame de Coustolle) qui lui donna trois garçons. L’aîné Charles, né en 1722 recueillit le château et se maria tardivement en 1783, mais pas sans contestation de la part de ses frères, à une roturière Elisabeth Verrier. De cette union fut légitimé leur fils Louis, né en 1775. Louis de Callières, héritier du domaine épousa en 1793 Marie-Louise de Mallet qui lui apporta le domaine voisin de La Magdeleine. Il devient soldat, chasseur à cheval au 3e régiment pour la défense de la Patrie puis il est décoré de la fleur de lys en 1814 et est fait marquis et reçu à déjeuner au château des Tuileries par Sa Majesté le 28 juillet 1814. Deux de ses descendants seront maires de Clérac de 1847 à 1870.

La dynastie des Callières propriétaires du château prend fin en 1945 avec Charlotte de Callières qui vendra la propriété à M. Fleurian.

Je mettrais bien quelque-chose ici !!

Mairie de Les Peintures

13 Le Bourg

33230  LES PEINTURES

Horaires d'ouverture :

Du Lundi au Vendredi : 9h30 à 12h30 / 14h00 à 16h00

Le Samedi : 9h00 à 12h00

 

Contacts :

TEL : 05 57 49 09 07

mairie@lespeintures.fr